11. janvier 2017 · Catégories: Actualité

Midi Libre 17/01/2017


«
Bonsoir à toutes et à tous.
Je vous adresse mes salutations républicaines les plus chaleureuses et les plus fraternelles.

A mes collègues élus de notre territoire et de notre ville.
Aux représentants des autorités civiles et militaires.
Aux représentants des cultes.
Aux Gendarmes, aux policiers municipaux, aux sapeurs-pompiers, aux membres de la SNSM.
Aux présidents d’associations.
Aux représentants de la vie économique.
Au conseil municipal des jeunes.
Aux conseils de quartier.
Au conseil des Sages.
A l’ensemble des agents de la collectivité, du CCAS et de la maison de retraite.
Aux directeurs et au personnel de la Régie autonome de Port Camargue,
du Seaquarium et du Grau du Roi Développement.

Notre ville est belle. Notre ville est belle par son histoire, par sa géographie, notre ville est belle du Boucanet jusqu’à l’Espiguette en passant par le centre-ville autour du chenal maritime et son port de pêche et par son port de plaisance Port Camargue.

Notre ville est belle par la générosité de ses concitoyens qui ont su se fédérer pour relever le défi du Téléthon 2016.

J’avais accepté que le Grau du Roi soit ville phare et nous devions relever un challenge : faire mieux que nos prédécesseurs Cévenols de la ville de Lasalle que je salue amicalement.

Jean Perrin, président de l’association des plaisanciers de Port Camargue, association porteuse du Téléthon cette année, qui a remplacé au pied levé le club de kayak frappé par un incendie, avait proclamé ici même : ce sont les trente ans de l’association, nous sommes dans le département du Gard, donc le trente, nous dépasserons 30.000 €. C’est chose faite plus de 30.000 € de dons ont été recueillis.
Cela fait chaud au cœur de voir l’énergie qui s’est exprimée et à quel point les associations locales se sont impliquées. Qu’elles soient avec leur président grandement remerciées comme aussi chaque donateur.
Nous avons démontré que réunis nous sommes plus forts, nous avons démontrés que réunis nous sommes capables d’atteindre de grands objectifs. Nous pouvons en être fiers. Ce résultat au bénéfice de la recherche pour maitriser de terribles maladies, s’il est le fruit d’un rassemblement, d’une coordination, je veux y voir aussi le résultat de la liberté d’expression.

La liberté d’expression des associations locales. Cette liberté, j’en fais un marqueur de ce mandat, car je considère que cette liberté, une des trois valeurs de notre République, permet précisément de libérer les énergies et contribue à la vitalité de l’ensemble de notre commune.

Notre ville est belle de sa jeunesse et je suis heureux d’être accompagné en cette soirée par les membres du conseil municipal des jeunes à qui je vais céder la parole, ils ont eux aussi quelques mots à vous adresser :

VoeuxCMJ_GrauDuRoi
« Monsieur le Maire,
Mesdames, Messieurs les conseillers Municipaux,
Mesdames, Messieurs
Pour cette nouvelle année, Le Conseil Municipal des Jeunes, porte-parole de la jeunesse Graulenne, reste déterminé à poursuivre sur sa lancée, Nous sommes toujours et plus que jamais engagés pour notre ville, ses habitants et nos projets. J’aurai en plus cette année l’honneur de représenter Le Grau du Roi au Conseil National des Jeunes à Paris et d’y porter haut les valeurs de notre patrimoine maritime. C’est avec plaisir que je vous ferai partager ces échanges. Au nom du conseil municipal des jeunes, nous souhaitons à tous une très bonne année 2017. »

Notre ville est belle de ses forces vives et nous allons ce soir en mettre certaines à l’honneur mais il en existe bien d’autres.

Notre ville est belle de l’ensemble de ses concitoyens.

L’an dernier dans cette même salle nous nous rassemblions très nombreux. Cette année vous êtes encore plus nombreux et je vous en remercie. Je veux y voir le signe d’une confiance qui se tisse. Comme je vous l’ai dit l’an dernier la confiance ne se décrète pas, elle se construit pas à pas et j’ai le sentiment que cette construction avance.

Je m’étais réjoui de voir ce lieu retrouver la lumière après deux années d’obscurité. Aujourd’hui l’ensemble du Palais des sports et de la culture a été mis aux normes d’accessibilité et aussi mis en conformité pour la sécurité incendie.

Ce cœur battant de la vie locale s’est remis à palpiter. La vie associative, la musique, le théâtre, le sport, les spectacles, ont apporté à de nombreuses Graulennes et de nombreux Graulens des moments heureux. Il aura fallu pour cela du temps, du travail et de l’argent. Je n’aime pas parler d’argent. Pourtant je dois souligner l’effort consenti puisque c’est plus d’un million d’euros qui aura été nécessaire pour assurer ces travaux.

L’argent je vais pourtant vous en parler encore et aborder une nouvelle fois la situation de nos finances locales. Il y a parfois des choses difficiles à dire et difficiles à entendre. Je vais vous en parler encore une fois mais ce sera la dernière fois car j’ai surtout envie de parler de l’avenir.

La chambre régionale des comptes nous a rendu son rapport sur les années de gestion municipale de 2011 à 2014. Il est conforme aux résultats de l’audit que nous avions commandé à notre arrivée aux responsabilités. Il nous promettait la mise sous tutelle par la préfecture en 2017. Notre ville est en effet surendettée.
Pour rembourser la dette, cinq fois plus élevée que la dette de villes comparables, il faut chaque année débourser plus de 5 millions d’euro. Lorsque nous avons payé tout ce qui est obligatoire, 94% de ce qui nous reste part pour rembourser la dette.
Notre objectif est plutôt de désendetter pour alléger le remboursement et ne pas renvoyer la charge aux générations futures. Nous avons renégocié les crédits et nous allons le faire encore.
Nous avons éliminé les emprunts toxiques à risque. Nous avons engagé une gestion rigoureuse en réalisant d’importantes économies sur les dépenses de fonctionnement en contrôlant toutes les dépenses. Nous avons demandé un effort collectif par des mesures impopulaires comme l’augmentation en 2015 des impôts locaux pour consolider les recettes.

Tous ces efforts n’ont pas été vains. Ils nous ont permis d’éviter la mise sous tutelle et l’immobilisme ce qui aurait été catastrophique. Ils nous ont permis de reconstituer progressivement l’épargne nette.

2017 va être une année très difficile. Nous n’augmenterons pas les impôts afin de préserver le pouvoir d’achat des Graulens ; mais des économies devront encore être trouvées et les recettes non fiscales optimisées. Sortir de cette ornière passe par la vente de biens immobiliers.
Nous n’avons pas d’autres choix d’autant que, vous l’avez compris, nous n’avons pas les moyens de remettre ces bâtiments obsolescents en état. Nous allons valoriser ce patrimoine, votre patrimoine, c’est notre responsabilité.
Nous sommes bien entendu attentifs à réaliser les meilleures ventes mais aussi attentifs à la qualité des projets afin qu’ils soient porteurs de plus-value en termes de développement économique et d’emploi. Le fruit de ces ventes va nous permettre de retrouver de la capacité à investir. Nous serons aussi en mesure de réduire la dette et ainsi d’alléger son poids sur nos budgets.

Nous tenons le cap celui de l’intérêt général. Dans ces conditions nous allons faire face aux exigences nombreuses qui se présentent à nous : répondre aux politiques publiques favorables à tous les résidents permanents de toutes les générations, assurer toutes les sécurités, entretenir et valoriser notre patrimoine, rénover la voirie, protéger notre environnement, promouvoir la montée en gamme de l’accueil touristique.

2016 a déjà été une année dense : nous avons poursuivi nos efforts sur la sécurité avec des résultats remarquables, nous avons sauvé de la fermeture une classe de maternelle avec un dispositif d’accueil des moins de trois ans, nous avons sécurisé notre trait de côte et protégé le territoire avec le cordon dunaire de second rang, nous avons rénové les outils de notre promotion touristique.
Mais il est important aussi de noter que nos demandes de conserver la compétence pour la gestion de la promotion touristique et la gestion de notre port de plaisance ont été entendues…
Nous serons en capacité de concrétiser notre dynamique de projet. Il n’y a pas de vie sans projet.

Certains de ces projets sont déjà bien avancés, les travaux ont commencé. J’en citerai au moins deux : la construction d’une nouvelle école de mer à Port Camargue qui va accueillir dans des conditions excellentes plus de 6.000 stagiaires par an et l’aménagement du lotissement des orchidées qui va permettre à 120 familles de se loger dans des logements de qualité.
Une école de mer quand on a la gestion du plus grand port de plaisance d’Europe c’est un investissement sur l’avenir, donc sur l’économie et les emplois de notre ville. Si on ne renouvelle pas les générations de plaisanciers peu à peu le Port s’éteindra et son activité s’amenuisera. Notre Port de Plaisance ce sont plus de 400 emplois permanents dans la commune il est primordial de se soucier de cette filière et de son avenir !
Trouver un logement de qualité dans notre commune à des tarifs si ce n’est bas au moins pas trop onéreux est compliqué, il est donc là primordial aussi que la collectivité s’engage pour favoriser les projets de ce type.

D’autres projets sont en gestation comme la réhabilitation de l’ancien phare monument historique classé ou encore la renaturation du terrain de l’ancien hôpital.
D’autres aménagements s’annoncent : le boulevard Maréchal-Juin ainsi que l’éco-quartier en lieu et place de l’ancien camping des pins.

Oui il n’y a pas de vie sans projet, cependant je n’hésiterai pas à suspendre ou à repousser un projet pour répondre aux attentes de la vie quotidienne des concitoyens, à votre vie quotidienne. Ainsi durant cette année nous vous interrogerons à l’occasion de cette mi- mandat sur vos priorités. Je souhaite que cette consultation soit la plus vaste et la plus représentative possible de vos attentes et de vos souhaits.

Pour conclure, il le faut bien, j’aurai pourtant tant de choses à vous dire encore, je reviendrai sur cette image de la planète sur laquelle nous avons fait flotter le drapeau « Let’s Grau ».

InvitationVoeux 2017 LeGrauDuRoi

Nous voulons faire flotter haut notre identité maritime, camarguaise et Méditerranéenne et exprimer notre conscience de l’indispensable vie relationnelle à notre environnement. Depuis nos quartiers, à l’échelle de notre commune, de notre territoire, de notre département, de notre région, de notre pays, de l’Europe, de la terre soyons convaincu certes de la diversité mais aussi de l’unicité de l’humanité.

Alors que le monde semble se déchirer, je formule le souhait que 2017 nous donne la force de préserver le bien commun pour l’avenir de nos enfants et de nos petits-enfants.

Je vous souhaite à toutes et à tous le bien être.
Je nous souhaite de trouver les voies de la raison pour l’atteindre.
»


Intervention de Robert Crauste, Maire du Grau du Roi